Sécu : les retraités priés de mettre la main à la poche

Faut-il supprimer certaines des niches fiscales et sociales dont bénéficient les retraités? Selon la Cour des comptes, 5 Milliards d'euros pourraient ainsi aller au financement de la Sécu.

 
Un pavé dans la mare! La Cour des comptes, présidée par le socialiste Didier Migaud, juge si précaire la situation de notre système de protection sociale qu’elle vient de proposer de mettre à contribution les 16 millions de retraités. Certes, on compte parmi eux un million de retraités pauvres, mais les autres sont « dans une situation globale en moyenne plus favorable que celle des actifs », souligne la Cour.
 
D’où l’idée de les inviter à mettre la main au portefeuille pour aider à combler le trou de la Sécurité Sociale.
Le débat n’est pas nouveau. Mais la montée du chômage — donc la baisse des cotisations — et le vieillissement de la population — donc l’augmentation des dépenses — risquent à terme de faire exploser le système de protection sociale. Impossible pour l’Etat de ponctionner davantage des salariés aux fins de mois difficiles. Il va donc taxer plus les hauts revenus. Il réfléchit aussi à faire appel aux retraités au nom de la solidarité entre les générations.

Logique. Leur niveau de vie n’a-t-il pas rattrapé, voire dépassé celui des actifs? Leur pension, qui flirtait en 2010 avec les 1300 € par mois, a bondi de 18% en six ans. De plus, 70% d’entre eux sont propriétaires de leur logement et ils sont à la tête d’un patrimoine confortable. Enfin, la Cour des comptes a sorti sa calculette : entre les abattements d’impôts et les exonérations diverses liées à l’âge, les retraités bénéficient chaque année de 12 Milliards d'euros de niches fiscales et sociales.

La Cour suggère donc de tailler dans le vif. Et notamment de supprimer aux retraités les 10% d’abattement d’impôts pour « frais professionnels ». Une mesure qui, à elle seule, rapporterait 2,7 Milliards d'euros. Au total, le toilettage de plusieurs avantages permettrait d’économiser 5 Milliards d'euros. Vendredi, la ministre de la Santé a assuré que « les retraités ne sont pas intouchables ». 
Le débat risque d’être houleux !
 
Source : Le Parisien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Changement Mutuelle AG2R, ça change quoi pour moi ?