« 1 % d’augmentation et ce sera tout »



Ca y est, la proposition de la direction est tombée !
1% d’augmentation. 
Rien à négocier là-dessus.

En fait, le nœud de la négociation serait de savoir qui va bénéficier de ce 1% de la masse salariale,  à savoir 4 millions d’euros et comment. 

Augmentation Générale? 
Augmentation Individuelle?

Pour la Direction ce 1% vient se cumuler au 1,5% du mois de juillet 2012 ce qui ferait un total de 2,5% d’augmentation.

Récapitulons :
En janvier 2012 nous avons négocié les augmentations de 2012 : 1,5% en Augmentation Générale avec effet au 1er juillet 2012.
Selon la Direction ceci n’était que la première partie puisque la deuxième venait plus tard, en janvier 2013, avec la négociation 2013.
Au final, nous avons réussi à faire une négociation sur deux ans ... c’est la toujours fameuse Magie!

Prochaine date de négociation : janvier 2014. Trouvez l’erreur !

Pour la CFTC, les efforts fournis par les salariés, à savoir :
  • Les amplitudes horaires plus importantes du fait du spectacle Dreams!
  • Les besoins de 6ème jour de travail,
  • La flexibilité aussi bien dans le poste que dans les horaires,
  • Les problématiques de transports liés aux horaires tardifs,
  • Le sacrifice de la vie privée,
Tout ce qui permet de soutenir la stratégie de l’entreprise pour le 20ème anniversaire, n’est pas reconnu. 

De plus, cet effort est demandé jusqu’au mois de septembre 2013, puisque le spectacle Dreams! continue !
La CFTC du mal à accepter les décisions prises par la Direction en matière d’augmentation salariale, car en plus :
  • Le travail de nuit à partir de 21 heures n’est toujours pas pris en compte,
  • Le travail du dimanche n’est pas reconnu,
  • Le travail dans le froid n’est toujours pas traité, ni les costumes mieux adaptés aux intempéries,
  •  La mobilité des salariés entre établissements implique la perte du coefficient, alors qu’elle devrait être accompagnée de la reconnaissance d’une plus-value,
  • La précarité de l’emploi : CDI remplacés par les CDD ou apprentis,
  • Les perspectives d’évolution réduites, voire très réduites,
  • L’obligation d’investir dans son véhicule (coût moyen d’entretien : 2 500€/an) en raison d’un réseau inadapté aux communes éloignées et des horaires tardifs.

Du coup, la réunion d’aujourd’hui s’est écourtée sur un désaccord.

Les négociateurs CFTC ont été surpris, voire choqués du si petit montant de l’enveloppe.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Changement Mutuelle AG2R, ça change quoi pour moi ?