CONCILIER TRAVAIL ET FAMILLE : Une préoccupation constante pour la CFTC


D’une façon générale, si la parentalité et la conciliation des temps sont rarement une priorité pour les entreprises, que ce soit du côté de la Direction ou des représentants du personnel, ces sujets prennent cependant une place grandissante dans les préoccupations des salariés. De l’Observatoire de la parentalité en entreprise (OPE) crée en 2008 à l’ANI QVTEP[1] du 19 juin 2013, en passant par la charte « 15 engagements pour l’équilibre des temps de vie » mise en place par le Ministère des Droits des femmes,  le sujet s’est peu à peu imposé dans les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur.
Depuis longtemps, la loi (art. L 2323-47 et L 2242-5 du Code du Travail) impose aux entreprises de négocier sur l’égalité entre les femmes. Aujourd’hui l’obligation de négocier annuellement sur l’égalité professionnelle prévoit également la négociation sur « l’articulation entre la vie professionnelle et les responsabilités familiales ».
Entre les accords de plus en plus nombreux signés dans les entreprises et dans les branches, les études et les sondages qui se multiplient, cette problématique est devenue ces dernières années d’une brûlante actualité. Ce n’est donc pas un hasard si elle a été retenue  comme thème central de la 11ème Semaine de la Qualité de vie au travail qui s’est déroulée du 16 au 20 juin 2014.
La CFTC, qui a toujours été engagée sur les questions familiales et pour qui la conciliation des temps est un sujet historique, se réjouit que les entreprises, les acteurs sociaux et les territoires accordent enfin à ce sujet l’importance qu’il mérite.


[1] Accord National Interprofessionnel sur la Qualité de Vie au  Travail et l’Egalité Professionnelle

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Changement Mutuelle AG2R, ça change quoi pour moi ?